• instekten hotel seeblick parco san marco

Notre contribution à la biodiversité

« Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre » A. Einstein

C’est une nouvelle saison qui commence pour nous et nos abeilles sauvages récemment écloses. Notre projet BeeHome contribue activement ici à la biodiversité du Parco San Marco. Avec l’aide de Wildbiene + Partner Ltd, basé à Zurich et soutenu par WWF (World Wildlife Fund) nous sommes très heureux de nous être vus confier une ruche d'abeilles sauvages.

Notre population de départ consiste en une quinzaine d’abeilles maçonnes qui habiteront désormais notre parc. Nous avons également un merveilleux refuge à insectes où ces précieuses petites créatures pourront trouver une place pour se reproduire pendant l’hiver. Notre projet BeeHome et le refuge à insectes contribuent ensemble au maintien de l’écosystème car les habitations des insectes tirent aussi profit des plantes et des fleurs du parc. Les insectes laborieux pollinisent les plantes qui fleurissent à travers le parc, où ils ont accès à des quantités illimitées de pollen avec lequel se développer et nourrir leur progéniture.

Un « hôtel à insectes » fonctionnel

« L’hôtel à insectes » offre à différents types d’insectes – coccinelles, abeilles maçonnes, abeilles communes, abeilles découpeuses, chrysopes et perce-oreilles – un lieu où déposer leurs œufs et hiberner. Ces insectes sont particulièrement utiles pour la flore de notre parc. Les abeilles sauvages en pollinisent consciencieusement les fleurs et les arbres fruitiers ; quant aux insectes auxiliaires, leur aide est précieuse pour décimer les parasites, et tout cela sans l’aide de produits chimiques. C’est donc avec grand plaisir que nous donnons à nos petits assistants des conditions de vie optimales et l’habitat dont ils ont besoin.

Ne touchez pas à « l’hôtel à insectes » !

Des abeilles sauvages paisibles

L’espèce des abeilles maçonnes diffère de celle des abeilles à miel par sa nature paisible. À la différence des abeilles à miel normales, elles ne fabriquent pas de miel. Parce que nos abeilles sauvages appartiennent à la catégorie des abeilles solitaires et ne vivent pas en colonies, elles n'ont pas de mécanisme de défense territoriale contre les attaquants potentiels. Nos abeilles travailleuses, étant une espèce solitaire, cherchent à protéger seulement leur progéniture. L’idée que ces abeilles seraient envahissantes est peu fondée car cette espèce particulière n’est pas intéressée par les aliments sucrés, tels que glaces et gâteaux, qui attirent généralement les abeilles à miel, les guêpes et les frelons.

Effet positif contre les menaces d’extinction

La race humaine est en grande partie responsable de l’extinction de nombreuses espèces. À nous donc de soutenir activement la protection de la nature. N’oublions pas que nous sommes, nous aussi, extrêmement dépendants de ces divers habitats et de leur biodiversité. Notre alimentation, nos vêtements, nos médicaments et les matériaux de fabrication viennent de la nature. Des habitats vitaux pour les animaux (et au bout du compte pour les humains aussi) disparaissent à cause de la transformation de l’agriculture et de la destruction de l’environnement. Sur le seul territoire de la Suisse, on a enregistré une chute inquiétante de plus de la moitié de la population d’abeilles sauvages, ce qui explique pourquoi l’espèce est désormais sur la liste rouge des espèces menacées.

Les pesticides contre les insectes

Les insectes tels que les bourdons, les papillons et les abeilles aident à réguler naturellement les parasites. Quant aux pesticides, ils ont un effet nocif sur notre santé et celle des animaux : la stérilité, les malformations congénitales et les maladies persistantes et chroniques ne sont qu’une fraction des effets secondaires connus à ce jour. Donc, avec les pesticides, il n’y a pas d’insectes. Et donc aucun arbre, fleur ou légume n'est pollinisé… Et que se passe-t-il alors ?

 Ruche d’abeilles utiles

Notre maisonnette de nidification BeeHome, offerte par Wildbiene + Partner AG, contient des matériaux de remplissage choisis. De nombreuses galeries de nidification fournissent aux abeilles sauvages la protection nécessaire pour un habitat approprié à l’espèce. La ruche est parfaitement adaptée aux besoins de ses habitants. Techniquement, le refuge à insectes a été spécialement construit en utilisant du bois percé dans sa longueur au lieu de branches percées, car il a été découvert que les branches percées laissent pénétrer trop d'eau ce qui fait moisir les nids. Les BeeHomes fabriqués à la main ont été créés avec le plus grand soin, en tenant compte des exigences spécifiques à l’espèce. Nous espérons que notre jeune population de départ se sentira très bientôt chez elle et que nous en serons récompensés par leur biodiversité. Enfin, nous souhaitons à tous nos visiteurs un séjour enchanteur au cœur de la beauté naturelle du lac de Lugano – où sont réunis le plaisir, la belle vie et le respect d’une nature merveilleuse.

Pour plus d’informations sur chacun des projets, consultez :

http://wildbieneundpartner.ch/

http://www.insektenhotels.de/